Proposé par la Congrégation du Très Saint Rédempteur (Rédemptoristes)

Hôpital du Vouga, à Angola


Les années 60, au Bié, l’Hôpital du Vouga a été une semence que la bonne volonté de quelques hommes a fait germer pour produire un centre clinique de référence à l’échelle nationale. Cependant, la guerre civile a apporté la destruction totale de cette magnifique œuvre des Missionnaires Rédemptoristes, à Angola et le vide d’assistance dans la région.

Aujourd’hui, terminée la guerre, la tâche de redressement de l’hôpital s’impose. Pour cela, il faut un mouvement de solidarité, de volontariat et de coopération dans une expression génuine des pays lusophones. Tous ceux qui ressentent l’appel à l’aide de leur prochain malade ou en risque, sont les bienvenus en tant qu’associés

(Père Diamantino Dias de Almeida)

Voir plus d'informations -->


L’aide humanitaire en Haiti


Sous la coordination de la curie romaine de la congrégation du Très-Saint-Rédempteur, toutes les provinces de la congrégation rédemptoriste au monde ont collaboré dans le soutien des populations à la suite du tremblement de terre en Haiti, suivant l’exemple de la Congrégation au Brésil, dont il est à souligner l’action généreuse des provinces de Curitiba et Paranaguá, au Paraná, et de Campo Grande, au Mato Grosso do Sul. C’est à Paranaguá qui se dresse le Sanctuaire de Notre Dame du Rocio. Les deux autres sont de Notre Dame du Secours Perpétuel.
Les autres paroisses sont à Guaratuba, Telêmaco Borba et deux autres à Londrina, au Paraná et une seconde à Campo Grande, au Lajeado.

(Father Diamântino Dias de Almeida)

Voir plus d'informations -->


Intervention en Côte d’Ivoire


La population souffre encore les effets d’une guerre civile récente, mais elle lutte toujours, même si l’avenir s’annonce incertain. Il n’y a pas d’enfants abandonnés, car ils trouvent toujours des bras qui se façonnent à leur petits corps et se disposent à les porter. Notre objectif c’était prendre connaissance de la réalité et des projets menés à bout grâce à la collaboration de tous : deux Centres Médicaux, des foyers d’étudiants, une bibliothèque, un centre de promotion sociale… Parallèlement, on doit identifier les besoins pour le développement de nouveaux projets susceptibles de favoriser le développement social. Finalement on a trouvé un « nouveau » besoin fondamental : celui de transmettre notre expérience pour que tous puissent désormais se sentir plus proches de ceux qui sont loin.

(Père Diamantino Dias de Almeida)

Voir plus d'informations -->


Réfectoire enfantin au Pérou


Le Père José Gomes, curé de Lima, nous informe sur un projet qui a eu son origine dans l’Association de Solidarité de Seville. Ce projet a pour but la construction d’un Réfectoire Enfantin. Grâce à tous ceux qui collaborent avec cette Association de Solidarité, de nouveaux projets sont possibles et on peut atteindre des frères qui ont besoin de notre aide. Comme toujours, cela nous encourage à poursuivre le travail d’amélioration des vies d’autrui.

(Père Diamantino Dias de Almeida)

Voir plus d'informations -->


Le projet Renaître


Dans un contexte de guerre, l’Angola a souffert une profonde rupture de son tissu social, de ses structures et des institutions de l’état, de ses valeurs morales et civiques. Le manque de moyens de subsistance des familles a subi une forte aggravation. Comme un nombre significatif de familles vit dans les environs de Luanda, avec moins d’un dollar par jour, l’attention et les soins de l’enfant ne sont pas une priorité. Par ailleurs, Luanda a accueilli un nombre important de déplacés internes, dont quelques-uns des enfants, qui ont fini pour trouver dans la rue leur unique possibilité de subsistance. Allié à ces deux facteurs, apparaissent maintenant et tendent à augmenter, les orphelins, les victimes de VIH. C’est dans cette situation de fait qu’on prétend intervenir pour offrir à l’enfant qui vit dans la rue une opportunité dans sa vie.

(Père Diamantino Dias de Almeida)

Voir plus d'informations -->